Lenntech <!-- PLUGIN:LANGUAGE:water_treatment_and_purification --> Lenntech <!-- PLUGIN:LANGUAGE:water_treatment_and_purification -->

L'attaque par l'oxygène dans les chaudières

Corrosion galvanique

Corrosion caustique

Corrosion acide

Fragilisation par hydrogène

Attaque par oxygène

Attaque par le dioxyde de carbone

 

Sans une désaération mécanique et chimique adaptée, l'oxygène de l'eau d'alimentation entre dans la chaudière. La plupart est dégagée avec la vapeur; les restes peuvent attaquer le métal des chaudières. L'oxygène de l'eau entraîne une corrosion par piqûre qui est très sévère du fait de son aspect localisé. L'eau contenant de l'ammoniaque, particulièrement en présence d'oxygène, attaque aisément le cuivre et les alliages de cuivre. Le résultat de cette corrosion conduit à des dépôts sur la surface de transfère de chaleur de la chaudière et réduit ainsi son efficacité et sa fiabilité.

L'oxygène est très corrosif quand il est présent dans de l'eau chaude. Aussi des petites concentrations peuvent provoquer de sérieux problèmes: l'oxyde de fer généré par la corrosion peut produire des dépôts de fer dans la chaudière. La corrosion par oxygène peut être très localisée ou peut couvrir un espace étendu. L'attaque par oxygène est un procédé électrochimique qui peut être décrit par les réactions suivantes:

 

Oxygen pitting

Anode: Fe è Fe2+ + 2e-

Cathode: ½ O2 + H2O + 2e- è 2 OH-

Réaction Totale: Fe + ½ O2 + H2O è Fe(OH)2

Dans cette réaction, une augmentation de la température fournit assez d'énergie pour accélérer les réactions à la surface du métal, entraînant une corrosion rapide et importante.

Le niveau acceptable d'oxygène dissous pour tous les systèmes dépend de nombreux facteurs, tels que la température de l'eau d'alimentation, le pH, le débit, la teneur en solides dissous, et les conditions métallurgiques et physiques du système. En général, la valeur limite en oxygène dans l'eau d'appoint peut être fixée à 0.10 mg/kg

Pour une protection complète contre la corrosion par l'oxygène, un réducteur chimique est requis suite à une désaération mécanique. Les contacteurs à membranes sont aussi une possibilité.

 

Trouver plus d'informations sur les principaux problèmes se situant dans les chaudières: entartrage, moussage et primage, et corrosion.
Pour une description des caractéristiques d'un chauffe-eau idéal, cliquez-ici.
Consultez aussi notre page web sur l'eau d'alimentation des chaudières et sur le traitement d'eau de chaudière, en particulier à travers la désaération (dégazeur thermique ou contracteurs à membrane).



Références
Water treatment handbook Vol. 1-2, Degrémont, 1991
Industrial water conditioning’, BeltsDearborn, 1991
http://www.thermidaire.on.ca/boiler-feed.html

A propos de Lenntech

Lenntech BV
Rotterdamseweg 402 M
2629 HH Delft

tel: +31 152 755 715
fax: +31 152 616 289
e-mail: info@lenntech.com


Copyright © 1998-2016 Lenntech B.V. All rights reserved