Lenntech <!-- PLUGIN:LANGUAGE:water_treatment_and_purification --> Lenntech <!-- PLUGIN:LANGUAGE:water_treatment_and_purification -->

Elimination physico-chimique du manganèse

As for iron, the origin of manganese, in water, is at the same time natural (dissolution of the reduced form Mn2+) and industrial (mining, the iron and steel industry, etc). The same goes for its removal from water. Manganese does not present a danger to human health, nor for the environment but it is unpleasant. In fact, the water gets a black color and a metallic taste.

Similar to iron, the manganese removal by physical-chemical way, can be carried out by the oxidation of Mn2+ in Mn4+, which precipitates then in manganese dioxide (MnO2). The precipitation is then separated from water by filtration on sand.

The only difference (with the iron), is in the reagent used. Indeed, oxidation by oxygen is in many cases not sufficient for manganese at neutral pH. Stronger oxidants can be used in complement such as chlorine dioxide (ClO2), chlorine (Cl2), potassium permanganate (KMnO4) or ozone (O3).


Biological removal

In the same way for iron, manganese can be removed by biological way. There are bacteria which take their energy from the oxidation of manganese and which require a water with specific conditions to have an optimal activity of the micro-organisms. However, even if it is possible to carry out in the same time the iron and manganese removal by physical-chemical treatment, the same doesn’t go for the biological way. In fact, the iron and the manganese specific bacteria need different environmental conditions.


New: Iron removal by physical-chemical way

Iron bacterial problems in well.

Tout comme pour le fer, l’origine du manganèse, dans les eaux, est à la fois naturelle (dissolution de la forme réduite Mn2+) et industrielle par l’exploitation minière, la sidérurgie, etc. Il est en de même en ce qui concerne l’importance de son élimination des eaux. Le manganèse ne présente pas de danger pour la santé humaine, ni pour l’environnement mais il apporte cependant des desagréments d’ordre esthétique et organoleptique ce qui se traduit par une couleur noire et un goût désagréable.

De la même manière que pour le fer, l’élimination du manganèse par voie physico-chimique, peut s’effectuer par une oxydation de l’ion manganeux ( Mn2+) en Mn4+ qui précipite ensuite en dioxyde de manganèse ( MnO2). Le précipité est ensuite séparé de l’eau par filtration sur sable ou par décantation.

La seul différence réside dans le réactif utilisé. En effet, l’oxydation par le dioxygène n’est pas suffisante dans le cas du manganèse, ce qui implique l’utilisation d’oxydants plus fort en complément tels le dioxyde de chlore (ClO2), le dichlore (Cl2), le permanganate de potassium (KMnO4) ou l’ozone (O3). De plus l’utilisation d’un sable riche en dioxyde de manganèse permet d’améliorer les résultats.
On peut noter aussi, que la démanganisation peut être réalisée dans les mêmes ouvrages que la déferrisation.



Remarque : Comme pour le fer, le manganèse peut être éliminer par voie biologique. Il existe aussi des bactéries qui tirent leur énergie de l’oxydation du manganèse et qui nécessitent de conditions spécifiques du milieu pour avoir une activité optimale des micro-organismes. Cependant à la différence du traitement physico-chimique, la déferrisation et la démanganisation biologiques sont deux procédés qui ne peuvent être réalisés ensemble étant donné une différence dans les conditions opératoires.

__________________________________

Source : Cardot C., Les traitements de l’eau, Collection TECHNOSUP, 1999

Nouveau : Déferrisation par voie physico-chimique

Location d'équipements de déferrisation

Les problèmes induits par les bactéries du fer

A propos de Lenntech

Lenntech BV
Rotterdamseweg 402 M
2629 HH Delft

tel: +31 152 755 715
fax: +31 152 616 289
e-mail: info@lenntech.com


Copyright © 1998-2016 Lenntech B.V. All rights reserved